La Vérité Sur Le Temps Qu’il Faut Pour Bien Chanter

L’une des questions les plus courantes que je me pose en tant que professeur de chant est la suivante: Combien de temps cela prendra-t-il pour bien sonner?

C’est à ces moments-là que j’aimerais avoir une corde contenant tous les CD de leçons de voix que j’ai pris enfilés dans la pièce.

Cela étirerait probablement la longueur des murs.

J’ai pris beaucoup de cours de chant.

Et même si je pense encore être loin de retrouver la liberté vocale que certaines légendes rendent si facile (Jeff Buckley, Hozier, Sam Smith pour n’en nommer que quelques-uns), je sais que je ne suis pas non plus un vrai débutant.

Pour cela, j’ai d’excellents professeurs et des tonnes de pratique à remercier.

Certains experts affirment que 10 000 heures de pratique dédiée sont l’une des exigences pour maîtriser quoi que ce soit.

Je sais que je suis encore assez loin de cette marque.

Revenons donc à la question: Combien de temps cela prendra-t-il pour bien paraître?

Pour moi personnellement, j’ai vu la différence dans ma voix en 3 mois.

Mais normalement, je conseille aux gens qu’il peut leur falloir 6 mois ou plus pour remarquer une différence distincte.

En tant qu’enseignant, j’obtiens les résultats que je veux de mes élèves presque à chaque leçon, mais ce n’est pas toujours la même chose qu’ils veulent entendre.

Dans chaque leçon, vous devez placer la barre à différents endroits pour différentes personnes.

Pour chaque voix, il y a des forces et des faiblesses.

Je fais souvent l’analogie d’un violon à 5 $ et d’un violon à 5 000 violin.

Un joueur virtuose peut faire un son de violon à 5 $ impeccable, tandis qu’un amateur total ne peut amadouer que des grincements stridents sur le violon à 5 000 violin.

Je me suis tourné vers l’étude des violonistes d’Anders Ericsson à la prestigieuse Académie de musique de Berlin pour trouver la VRAIE réponse à cette question séculaire.

La Vérité Sur Le Temps Qu’il Faut pour Bien Chanter

Quel instrument avez-vous ? Qui sait ?

Je ne suis même pas sûr que ce soit la bonne question.

La bonne question est est-ce que vous allez laisser un facteur prédéterminé de votre vie (comme la physiologie vocale) vous empêcher de devenir un expert avec n’importe quel instrument avec lequel vous êtes béni? Le choix vous appartient.

Bonne pratique!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.